Coronavirus : “LAlgérie nest pas à labri de cette affection”…un nouveau plan durgence pour parer à tout imprévu – ALG24

Algérie – Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a indiqué, mardi à Alger, qu’un nouveau plan d’urgence a été élaboré pour parer à tout imprévu, suite à la propagation du coronavirus en Chine.

Le nouveau plan repose sur cinq axes à savoir le renforcement de la surveillance sanitaire, épidémiologique et virale, l’organisation des structures de santé pour une prise en charge préventive et la consolidation de la formation, la communication, la sensibilisation et l’information, a affirmé, le Dr. Samia Hamadi, sous-directrice des maladies prévalentes et de l’alerte sanitaire à la Direction de la prévention et de la promotion de la santé.

« L’Algérie n’est pas à l’abri de cette affection, à l’instar des autres pays à travers le monde. Elle est, cependant, prête à parer à tout imprévu », a-t-elle ajouté, rappelant le dispositif de surveillance et d’alerte lancé par le ministère dès l’apparition des premiers cas de coronavirus en Chine.

Pour sa part, Mohamed Zeroual, Maître-assistant au sein de l’Etablissement hospitalier spécialisé (EHS) des maladies infectieuses d’El-Kettar a présenté un exposé exhaustif sur les différents virus qui se sont propagés à travers le monde, notamment le Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) en 2003 et le Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV) en 2012, précisant que le Coronavirus apparu, en 2019 en Chine, est totalement différent des autres, ajoutant que sa souche n’a pas encore été défini.

La fièvre, la diarrhée, une forte toux, l’éternuement, le mal de gorge, les douleurs articulaires et le mal de tête sont les symptômes de cette maladie qui se développent en difficultés respiratoires, insuffisance rénale et troubles neurologiques qui exigent la mise en quarantaine du malade pour éviter la contagion, explique le spécialiste se référant aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

« Aucun n’a encore été élaboré pour ce virus », a-t-il précisé, indiquant que « les cas hospitalisés sont placés sous haute surveillance pour réduire les symptômes du virus qui « ne répond à aucun antibiotique ».

Dr Zeoual a insisté sur l’impératif de respecter les mesures préventives, à savoir le lavage fréquent des mains, l’éternuement dans le pli du coude outre l’utilisation du masque en cas de toux.

Samia Boulahlib/APS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyright Zitub.com 2020