DIRECT. Coronavirus en France : un bilan stable, mais de nouveaux foyers apparaissent – Linternaute.com


DIRECT. Coronavirus en France : un bilan stable, mais de nouveaux foyers apparaissent

CORONAVIRUS. Malgré l’apparition ininterrompue de nouveaux clusters, ou foyers de contaminations, les chiffres émanant des hôpitaux continuent leur décrue. Retrouvez toutes les infos en direct.

Le coronavirus, en France, “n’est pas derrière nous”, twittait il y a deux jours Emmanuel Macron. Le chef de l’Etat a posé une vérité indéniable puisque le Covid-19 proceed de provoquer contaminations et décès. Mais il est vrai également que les chiffres émanant des hôpitaux, mais aussi des Ehpad, sont en décrue régulière depuis plusieurs jours et le dernier bilan ne fait pas exception : 83 décès en plus sur 24 heures, entre mercredi et jeudi, mais 358 hospitalisations en moins et 49 lits de réanimations occupés en moins. L’actualité du coronavirus en France, c’est donc une évolution optimistic des chiffres, mais ce sont également des foyers de contaminations, qui continuent de fleurir un peu partout dans le pays. On compte des clusters en Ile-de-France et dans le Grand Est, les deux régions les plus touchées par le Covid-19, mais également dans des zones ayant connu une imprecise épidémique modérée, comme la Dordogne, le Tarn ou les Côtes-d’Armor. Ces regroupements de cas soudains sont-ils pour autant inquiétants ?

La plupart des scientifiques interrogés sur le sujet s’accordent à dire qu’il s’agit de la suite logique des événements.  “Il n’est pas anormal, il est même attendu qu’on découvre des clusters, c’est-à-dire des groupes de cas liés par des chaînes de contamination”, a même expliqué Olivier Véran, le ministre de la Santé, en sortie de Conseil des ministres mercredi dernier. Il ne s’agit donc pas, comme il serait tentant de penser, de signes avant-coureurs d’une deuxième imprecise épidémique. “Il faut au moins 10 à 15 jours (à partir de la date du déconfinement du 11 mai, ndlr) pour qu’on puisse savoir si il y a un affect sur l’épidémie, mais nous voyons une réduction du nombre d’hospitalisations nouvelles, du nombre de d’admissions en réanimation, donc on n’assiste pas à une recroissance de la circulation du virus, ce qui ne veut pas dire que le virus ne circule pas”, a résumé Olivier Véran.

Lire aussi

16:59 – La state of affairs sanitaire dans les Hauts-de-France

1 664 personnes sont décédées du coronavirus dans les Hauts-de-France. 1 641 personnes sont encore hospitalisées, dont 160 admises en réanimation. D’après le dernier bilan sanitaire, 5 346 personnes ont pu sortir de l’hôpital guéries. Le Nord est le département le plus touché avec 550 morts recensés.

16:48 – Pourquoi recense-t-on de plus en plus de cas dans les abattoirs ? (2/2)

La difficulté de maintenir la distanciation expliquerait la multiplication de foyers de contaminations dans les abattoirs. Par ailleurs, la température fraiche maintenue dans les entreprise favoriserait la transmission du virus. L’air froid (refroidi par la climatisation dans les abattoirs) associé à l’humidité représente ainsi un contexte idéal pour la prolifération du coronavirus. D’après une étude, “la température optimale de transmission se situe probablement autour de 8,72 °C.”, explique Denis Chopera, médecin virologue et directeur administratif de programme pour le réseau d’excellence en recherche sur la tuberculose et le VIH en Afrique subsaharienne (SANTHE), dans une tribune publiée par le quotidien suisse Le Temps.

16:34 – Pourquoi recense-t-on de plus en plus de cas dans les abattoirs ? (1/2)

Les États-Unis, l’Australie, l’Allemagne et dernièrement la France : plusieurs pays voient les cas de contamination au Covid-19 se multiplier dans leurs abattoirs. La France dénombre environ cent cas dans des usines situées en Vendée, dans le Loiret et les Côtes-d’Armor. Aux États-Unis, l’épidémie a pris une tournure plus dramatique après la mort de quatre contrôleurs, responsables du respect des règles sanitaires dans les abattoirs américains. En Australie, 98 cas ont été recensés dans un établissement du groupe Cedar Meats. “Ce risque élevé de contamination dans les abattoirs proviendrait en grande partie de la difficulté à réaliser la distanciation physique”, explique le professeur Benjamin Cowie, spécialiste des maladies infectieuses et co-responsable de la santé publique au Doherty Institute de Melbourne dans les colonnes du Guardian.

16:16 – 862 décès liés au coronavirus en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Au moins 862 personnes sont décédées du coronavirus dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. 1 038 personnes sont encore hospitalisées dont 103 en réanimation. Par ailleurs, 4 660 sufferers ont sortir de l’hôpital. Le département des Bouches-du-Rhône est le durement touché avec 503 victimes et 669 hospitalisations.

16:06 – Coronavirus : des symptômes de stress post-traumatique chez 30% des internes

Selon une étude publiée ce vendredi par l’Intersyndicale nationale des internes (Isni), un interne sur trois présente des symptômes de stress post-traumatique depuis la crise sanitaire du coronavirus. L’establishment s’alarme de l’affect necessary de l’épidémie sur la “santé mentale” des jeunes praticiens en médecine. “L’arrivée d’un virus inconnu, la réalisation de nouvelles prise en cost de sufferers dans des états graves, la surcharge de travail, le manque d’encadrement, de assessments de dépistage et de matériel de safety ont accru le stress de ces jeunes professionnels”, explique l’Isni.

15:59 – Abattoir de Fleury-les-Aubrais : “Le travail reprendra lundi dans de bonnes circumstances”, guarantee le préfet

“Le travail reprendra lundi prochain dans de bonnes circumstances de sécurité sanitaire” dans l’abattoir Tradival de Fleury-les-Aubrais, a indiqué le préfet du Loiret sur France Bleu Orléans. Dans cette entreprise, 56 salariés ont été diagnostiqués positifs au Covid-19 et 13 personnes ont été contaminées dans l’entourage. L’ensemble des 397 salariés ont été testés, ainsi que 62 cas contacts identifiés. 

15:46 – 71% des Français en faveur du port du masque

D’après un sondage réalisé par YouGov, 71% des Français privilégient l’utilization de masques en tissu, des masques réutilisables et des masques à utilization distinctive. 95% des sondés pensent que les entreprises doivent relocaliser leur manufacturing en France en priorité dans les secteurs de la santé (80%), de l’agroalimentaire (64%) et du textile (37%).

15:31 – Quels sont les départements les plus touchés dans le Grand-Est  ?

La région Grand-Est fait partie des régions les plus mortellement touchées par l’épidémie de coronavirus. La Moselle est le département qui dénombre le plus de décès avec 786 victimes, suivi du département du Haut-Rhin avec 763 morts recensés. Dans le Bas-Rhin, 609 personnes sont décédées de la maladie.

15:31 – Auvergne-Rhône-Alpes : le level sur la state of affairs sanitaire

La région Auvergne-Rhône-Alpes a recensé les premiers clusters de l’épidémie de coronavirus : aujourd’hui, 1 603 personnes ont succombé à la maladie alors que 1 542 personnes sont encore hospitalisées, dont 159 admises en réanimation. 6 550 personnes sont sorties guéries. Le département du Rhône reste le plus touché de la région avec 603 victimes de l’épidémie.

15:29 – Un ouvre-porte conçu pour les gestes barrières

La société Volum-E de Blangy-sur-Bresle (Seine-Maritime) a conçu le Hook-E, “un outil multifonctions qui permet d’éviter le contact avec des surfaces potentiellement contaminées par le coronavirus”, rapporte le Parisien. Cet ouvre-porte en forme de crochet permet donc aux utilisateurs d’éviter les poignées de porte potentiellement contaminées.

15:23 – Vienne : 160 brokers de l’hôpital de Loudun testés

Dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de Covid-19, l’Agence régionale de santé de Nouvelle-Aquitaine a décidé de dépister 160 brokers de l’hôpital de Loudun, dans la Vienne. En trigger : quatre brokers et trois sufferers de l’établissement médical ont été diagnostiqués positifs au coronavirus. 

15:14 – Vaccin : des singes infectés par le coronavirus développent une immunité

Des singes vaccinés ou infectés par la Covid-19 ont développé des anticorps leur permettant d’être protégés contre une nouvelle an infection, selon deux études “prometteuses”, publiées mercredi 20 mai par le journal Science. “Nos découvertes accroissent l’optimisme qu’il sera attainable de développer des vaccins contre le Covid-19”, a déclaré dans un communiqué Dan H. Barouch, le chercheur qui a mené les deux études au Beth Israel Deaconess Medical Heart (BIDMC), à Boston.

14:58 – Grand-Est : 3 335 victimes du coronavirus depuis le début de l’épidémie

Le Grand-Est est la deuxième région la plus touchée par l’épidémie : le coronavirus a tué 3 335 personnes et 2 586 sufferers sont encore hospitalisés, dont 218 en réanimation. 10 100 personnes ont pu sortir de l’hôpital. La Moselle est le département qui compte le plus de victimes avec 786 morts recensés.

14:39 – Pas de “signe” d’une seconde imprecise à Paris d’après Patrick Pelloux

Patrick Pelloux, médecin urgentiste et président de l’Affiliation des médecins urgentistes, s’est montré rassurant quant à l’hypothèse d’une deuxième imprecise épidémiologique. Interrogé sur BFM TV, jeudi 21 mai, il a déclaré : “A priori il n’y a pas de signe d’une deuxième imprecise sur Paris”. Il a toutefois appelé les Français à rester prudents. “Il ne faut absolument pas se relâcher. Il faut porter le masque partout et tout le temps, garder la distanciation physique, se laver les mains toutes les heures”, a-t-il ajouté.

14:23 – Une seconde imprecise du coronavirus en France ?

“Aujourd’hui, nous n’avons pas de sign de reprise de l’épidémie. Mais consideration, le virus est toujours là. Il faut attendre la fin de semaine prochaine (NDLR : la semaine du 25 mai) pour savoir si les contaminations repartent à la hausse. […] On saura alors si l’ensemble des mesures prises (assessments, traçabilité, poursuite des gestes barrière et de la distanciation physique) ont eu l’affect escompté pour maîtriser l’épidémie. On se donne tous les moyens pour réussir”, a déclaré la professeure Geneviève Chêne, directrice de Santé publique France (SPF) Geneviève Chêne. La spécialiste estime que l’apparition de nouveaux clusters ne doit pas inquiéter outre mesure. “Leur identification est bon signe ! Cela veut dire que nous sommes capables de les détecter rapidement et de mettre en œuvre tout ce qui permet de casser les chaînes de transmission”, a-t-elle ajouté. 

14:05 – Une chanson sur les gestes barrières rencontre un franc succès

La chanson d’Aldebert sur les gestes barrières à l’école connaît un beau succès. Diffusé depuis le 11 mai, le titre “Corona Minus” cumule déjà plus de 1,5 thousands and thousands d’écoutes sur les plateformes de streaming. Pour illustrer la chanson, Aldebert avait demandé à son  public de se filmer “dans des ‘chorés fofolles'”- en prepare de faire les gestes barrières.

14:03 – Plus de 100 cas testés positifs dans un abattoir des Côtes-d’Armor

L’agence régionale de santé a annoncé, mercredi 20 mai, que plus de 100 personnes ont été testées positives au coronavirus dans un abattoir des Côtes-d’Armor. “La campagne de dépistage menée mardi auprès de 818 personnels a fait apparaître 44 cas positifs supplémentaires, portant le whole de cas confirmés au sein de l’entreprise à 109”, indique son communiqué. 

13:49 – Le level sur la state of affairs en Ile-de-France

D’après les derniers bilans du ministère de la Santé, 6 867 personnes sont décédées du coronavirus en Ile-de-France. 7 422 personnes sont encore hospitalisées, dont 728 en réanimation. 23 204 personnes ont pu sortir de l’hôpital guéries. Paris est le département le plus touché avec 1 649 victimes de l’épidémie.

13:36 – Le level sur la state of affairs en Nouvelle-Aquitaine

D’après les derniers bilans du ministère de la Santé, 380 personnes sont décédées du coronavirus en Nouvelle-Aquitaine. 382 personnes sont encore hospitalisées, dont 56 en réanimation. 1 801 personnes ont pu sortir de l’hôpital guéries. La Gironde reste le département le plus touché avec 141 décès recensés. 

13:25 – Dépistage : des assessments rapides bientôt disponibles en pharmacie

Les professionnels du secteur s’attendent à une forte demande et s’organisent déjà pour commander des assessments unitaires sérologiques Covid-19. “J’envisage de commander 1000 assessments rapides Covid-19 pour mon officine, automotive j’ai déjà des purchasers qui m’en réclament. Certains collègues prévoient d’en prendre 500, d’autres un peu moins, cela dépend”, explique un pharmacien, exerçant en banlieue parisienne, dans les colonnes du Parisien. “Il s’agit de ces piqûres au bout du doigt qui, à partir d’une goutte de sang prélevée, permettent de diagnostiquer si vous avez fabriqué des anticorps contre le coronavirus et donc contracté la maladie”, rapporte le quotidien.

LIRE PLUS

Le dernier bilan du coronavirus en France a été communiqué par le ministère de la Santé ce jeudi 21 mai en début de soirée. Le bilan de l’épidémie atteint désormais au moins 28 215 morts, avec 83 nouveaux décès enregistrés durant les dernières 24h et 1745 cas graves en réanimation, soit 49 de moins en 24 heures.

NB : les données kinfolk aux personnes hospitalisées et en réanimation présentées ci-dessus correspondent au nombre de sufferers en cours de soins et non du cumul depuis le début de l’épidémie. En cumul, on enregistre 99 822 hospitalisations. De même, les hospitalisations et cas en réanimation supplémentaires en 24 heures correspondent à des chiffres web, tenant compte des guérisons et des décès. Dans les dernières 24 heures, en brut, 271 hospitalisations de plus ont été enregistrées et 28 admissions en réanimation.

Alors que le déconfinement a débuté lundi 11 mai en France, la fameuse seconde imprecise est redoutée. Si, pour l’on the spot, la levée des restrictions du confinement ne se traduit pas forcément dans les chiffres émanant des hôpitaux, des nouveaux foyers de contaminations, des “clusters”, sont nés :

News Reporter

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

X