Vieillir au côté d’un conjoint optimiste diminue les risques d’Alzheimer – Pourquoi Docteur ?

Choisissez bien votre conjoint. Si ce dernier est de nature optimiste, il pourrait bien vous permettre de vieillir en meilleure santé. C’est la conclusion d’une étude américaine de l’université du Michigan (Etats-Unis) qui ajoute qu’il contribue également à diminuer vos risques d’Alzheimer. Ces résultats ont été publiés dans la revue Journal of Personality.

Des habitudes de vie plus saines

L’étude a permis de montrer un lien entre un conjoint positif et un meilleur état de santé. “Nos partenaires peuvent nous encourager à faire de l’exercice, à manger plus sainement ou nous rappeler de prendre nos médicaments, précise William Chopik, co-auteur de l’étude. Lorsque votre partenaire est optimiste et en bonne santé, cela peut se traduire par des bénéfices similaires sur votre propre vie. En réalité, vous avez un avenir plus prometteur en vivant plus longtemps et en évitant les maladies cognitives”. Les chercheurs ont suivi 45 000 couples hétérosexuels pendant huit ans pour parvenir à leurs conclusions. Ils ont commencé par mesurer le degré d’optimisme des participants avant d’évaluer les fonctions cognitives tous les deux ans.

Partager sa vie avec quelqu’un de positif favoriserait des habitudes de vie plus saines. “Les optimistes donnent l’exemple et leurs partenaires suivent leur exemple”, poursuit William Chopik. On serait plus enclin à faire une activité physique et à mieux manger, soit un mode de vie qui joue un rôle important dans la prévention de la démence et de la maladie d’Alzheimer. En outre, se souvenir des expériences partagées à deux permets d’entretenir la mémoire.

L’optimisme, ça s’apprend

Une bonne nouvelle pour faire face au vieillissement de la population. “Face à notre population qui vieillit rapidement, l’identification des facteurs qui nous permettent de bien vieillir, et avec un fonctionnement cognitif intact, devient un problème de plus en plus urgent, note le chercheur. Notre étude a identifié l’optimisme des partenaires comme un facteur psychosocial supplémentaire qui pourrait contribuer à maximiser le fonctionnement cognitif des personnes tout au long de la vie“.

Pour ceux qui ne sont pas des optimistes de nature, pas de panique puisque les chercheurs expliquent qu’il existe des preuves suggérant qu’il s’agit d’un trait qui “s’apprend”. “Il y a des études montrant que les gens ont le pouvoir de changer leur personnalité, tant qu’ils s’engagent dans des choses qui les font changer, développe William Chopik. Une partie de cela est de vouloir changer. Il existe également des programmes suggérant que vous avez la capacité de développer votre l’optimisme.”

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyright Zitub.com 2020